Zoom sur...

Est-ce que les jeux en ligne ont profité du confinement ?

Que ce soit en France, en Grande-Bretagne ou au Québec, les jeux d'argent en ligne ont progressé avec les différents épisodes de confinement dans les pays respectifs. Pour d'autres pays, des études montrent des disparités. 

L'exemple de la France
En France, le rapport d'activité de la Française des jeux montre une augmentation. Au total, les mises des joueurs en ligne (jeux La Française des Jeux) ont bondi de près de 40 % (+ 60% par exemple pour le Loto) pour atteindre plus de 1,5 milliard d’euros, soit environ 10 % du total des sommes jouées en France. 
Un article paru dans « Les Echos » fait état d'une enquête réalisée via Internet par Harris Interactive en mai 2020 pour le compte de certains opérateurs (dont PokerStars et Kindred Group (Unibet)). Selon cette étude, « 4% des personnes interrogées déclaraient avoir joué sur un site de casino en ligne (site illégal) avant le confinement, soit un total de 1,4 million - ils étaient entre 0,3 et 0,7 million avant la crise sanitaire - ou encore 13 % des joueurs en ligne. Et 6 % des Français interrogés laissaient entendre vouloir y jouer après le confinement, soit 2,2 millions de joueurs. En conséquence, le marché des casinos en ligne pourrait être estimé entre 711 millions et 1,1 milliard d'euros en termes de produit brut des jeux (PBJ, la différence entre les mises et les gains des joueurs).

En Suisse
Addiction Suisse dans le « Panorama suisse des Addictions 2021 - Coronavirus, stress et addictions: oser demander de l’aide » craint une augmentation des joueurs de jeux en ligne. En effet,  la nouvelle loi sur les jeux d’argent est entrée en vigueur début 2019 permettant l’exploitation de jeux en ligne. Avec le semi-confinement,  les offres de jeux ont connu une croissance qui n’aurait certainement pas atteint pareille ampleur sans la pandémie.

En Suède et dans d'autres pays nordiques
Un article publié dans « Frontiers in Psychiatry » fait état d'une stabilité relative de l'activité totale du marché des jeux d'argent dans un marché des jeux d'argent fortement basé sur le jeu en ligne. Ce qui semble indiqué que compte tenu des annulations presque totales des sports pendant les premières phases de la COVID-19, les joueurs auraient choisi d'autres types de jeux en ligne. La Finlande et le Danemark, ne signalent pas d'augmentation marquée des jeux d'argent en ligne, malgré une perte de revenus dans le secteur des jeux d'argent en général.

En Grande-Bretagne
La « Gambling Commission » a publié des données pour décembre 2020. Les mesures mises en place pendant la pandémie  ont eu un impact sur les comportements de jeu en ligne. En effet, l'activité sur le marché en ligne s'est développée dans une période traditionnellement chargée, avec une augmentation de 6 % des comptes actifs. Les paris en ligne sur les événements réels ont augmenté de 53 %. Le rendement brut des jeux a augmenté de 30 % en raison en particulier de l'augmentation du nombre de joueurs dans d'autres secteurs verticaux tels que les machines à sous.

Au Canada
La Chaire de recherche sur l'étude du jeu de l'Université Concordia a publié une fiche d'information dans laquelle elle précise que plusieurs pays ont augmenté leur offre de jeux en ligne. Au Canada, pendant la pandémie, certains opérateurs signalent que le secteur des casinos en ligne a connu une croissance de 77 % par rapport à la même période l'année dernière. Une enquête menée en Ontario auprès de 2005 joueurs révèle que 54% des répondants ont déclaré avoir joué en ligne pendant la pandémie alors que 77 % d'entre eux étaient exclusivement des joueurs hors ligne avant à la pandémie. 

En conclusion, les auteurs de cette fiche posent des questions quant aux changements d'habitudes des joueurs. Est-ce que la pandémie a favorisé l'émergence de nouveaux joueurs en ligne ? Quelle proportion de ces nouveaux joueurs continuera à jouer en ligne à la fin de la pandémie ? Comment les pratiques et les habitudes de jeu seront-elles transformées par cette migration « forcée » ? Comment ces habitudes et pratiques s'intégreront-elles dans la vie quotidienne des individus (motivations, conséquences, bénéfices, etc.)  après la pandémie ? Comment cet accès accru à une offre de jeux plus diversifiée influence-t-il les pratiques et les habitudes des individus (augmentation, diminution, etc.) ?
Et enfin comment les services socio-sanitaires ont-ils réagi à la transformation inattendue et soudaine du paysage du jeu ?


Autres pays
Cette fiche d'information de la « Chaire de recherche sur l'étude du jeu » rapporte qu'une étude réalisée en Australie sur les transactions de 250 000 consommateurs australiens a montré une augmentation de 67 % des dépenses liées aux jeux d'argent en ligne suite à la fermeture de services non essentiels.
Le même document signale également qu'en Afrique du Sud, l'absence d'événements sportifs a incité les joueurs de paris sportifs à parier sur le sport électronique et les matchs simulés.