Impact des mesures de restriction liée à la pandémie de COVID-19 sur les pratiques addictives

La période de crise sanitaire actuelle a poussé le gouvernement à mettre en place des mesures de restriction (confinement, couvre-feu, encouragement du travail à domicile, etc...) qui conduisent de nombreuses personnes à rester à leur domicile la majorité de leur temps. Cette situation peut conduire à une augmentation des pratiques potentiellement addictives, notamment celles liées aux écrans (jeux de hasard et d’argent en ligne, jeux vidéo, visionnage de séries ou de pornographie, alimentation, etc...) ou aux consommations de substances (alcool, tabac, médicaments psychotropes ou substances illicites). 

Ces pratiques, lorsqu’elles sont excessives, comportent des risques pour la personne elle-même mais aussi pour son entourage : perte de contrôle du temps dévolu à cette pratique/consommation, pertes financières, isolement social et/ou familial, répercussions professionnelles, etc...

Afin de limiter les risques liés à ces pratiques potentiellement addictives, quelques règles simples peuvent être appliquées pour se protéger :
 
  • Se fixer une limite de temps et d’argent consacré à la pratique, par exemple en utilisant un réveil / une alarme pour respecter l’heure de fin fixée ou un plafond de paiement
  • Retarder l’heure de la première connexion ou de la première consommation ;
  • Diversifier les activités plaisantes : films, musique, lecture, jeux de société… ;
  • Tenir un journal de bord pour observer son comportement (est-ce que ma pratique/consommation augmente ?), et les émotions et pensées liées (est-ce que je me sens coupable après ? est-ce que je réalise ma pratique / ma consommation lorsque je me sens tendu, triste ?) ;
  • Modifier ses habitudes de vie : changer l’ordinateur de place, désactiver les notifications des applications concernées sur son smartphone ;
  • Faire le point sur les avantages et les inconvénients de la pratique/consommation ;
  • S’imposer des jours sans pratique/consommation.
Un document a été mis en place par l’Institut Fédératif des Addictions Comportementales (IFAC) afin de synthétiser les principaux conseils pratiques pour prendre soin de soi pendant cette période si particulière.
» Télécharger le document

Si malgré tous ces conseils, votre pratique/consommation s’aggrave, n’hésitez pas à contacter un professionnel de santé. Concernant la prise en charge des addictions comportementales (addiction aux jeux, addiction alimentaire, addiction sexuelle, etc.), des ressources sont mises à disposition sur le site de l’IFAC, rubrique « Trouver de l’aide ».