Nouveautés documentaires

  • Cet espace est dédié aux nouveautés documentaires sur les addictions comportementales
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

L’expérience émergente au sein de nouvelles catégories sélectionnées dans la CIM-11 : le trouble du stress post-traumatique complexe, le trouble du deuil prolongé, le trouble du jeu vidéo et le trouble du comportement sexuel compulsif

Article de Geoffrey M. Reed, Michael B. First, Joël Billieux, Marylene Cloitre, Peer Briken, Sophia Achab, Chris R. Brewin, Daniel L. King, Shane W. Kraus, Richard A. Bryant. World Psychiatry, juin 2022

Parmi les changements importants apportés à la Classification Internationale des Maladies (CIM-11) figure l'ajout de 21 nouveaux troubles mentaux. De nouvelles catégories sont généralement proposées pour améliorer l'utilité des statistiques de morbidité, faciliter la reconnaissance d'un trouble mental cliniquement important mais mal classifié afin d'assurer une prise en charge appropriée et stimuler la recherche de traitements plus efficaces. Pour les États membres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il est important d'examiner l'impact de ces nouvelles catégories au cours de la phase précoce de la mise en œuvre de la CIM-11. Cet article se concentre sur quatre troubles : le trouble du stress post-traumatique complexe, le trouble de deuil prolongé, le trouble du jeu vidéo et le trouble du comportement sexuel compulsif. Ces catégories ont été sélectionnées parce qu'elles ont fait l'objet d'une activité et/ou d'une controverse considérables et parce que leur inclusion dans la CIM-11 représente une décision différente de celle prise pour le DSM-5. Les auteurs principaux ont invité des experts de chacun de ces troubles à expliquer pourquoi il était jugé important de les ajouter à la CIM-11, les conséquences de ne pas avoir cette catégorie de diagnostic, les controverses importantes concernant l'ajout d’un trouble et une révision des preuves générées ainsi que d'autres développements liés à la catégorie depuis que l'OMS a signalé son intention de l'inclure dans la CIM-11. Chacune des quatre catégories de diagnostic semble décrire une population présentant des caractéristiques cliniquement importantes et distinctes qui n'avaient pas été reconnues auparavant, ainsi que des besoins de traitement spécifiques qui, autrement, ne seraient probablement pas satisfaits. L'introduction de ces catégories dans la CIM-11 a été suivie d'une augmentation substantielle de recherches dans chaque domaine, qui a généralement confirmé leur validité et leur utilité, et une plus grande disponibilité des services appropriés.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'abstract de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Pertinence thérapeutique des entretiens familiaux joints dans les troubles des conduites alimentaires chez les jeunes adultes hospitalisés

Article de Olivier Putois, Myriam Riegert. L'information psychiatrique, mars 2022

Les auteurs de cet article décrivent un dispositif thérapeutique spécifique : les entretiens familiaux joints (EFJ) dans la prise en charge des TCA en contexte post-adolescent. Ces EFJ sont proposés à des familles où « semble prévalent un clivage plus rigide vis-à-vis de la séparation, clivage qui rend au départ plus risquée, l’adhésion mutuelle au projet de soin, l’offre d’échanges familiaux avec le seul psychologue-psychanalyste pour aborder directement la dynamique psychique familiale ». Le cadre institutionnel d’intervention est contextualisé. L’offre d’EFJ est décrite. C’est une « réponse à une indication particulière liée à la prévalence d’un déni partagé portant sur les aspects familiaux du symptôme. Devant cette communauté de déni, ce dispositif thérapeutique fonctionne comme lieu contenant qui permet d’inscrire, suivant une technique présentée dans l’article, l’angoisse familiale partagée sous-jacente à ce symptôme. Cela permet une subjectivation qui relance la dynamique de séparation-émancipation ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

L’industrie du jeu d’argent est dépendante de l’activité des joueurs problématiques

Julie-Émilie Adès. Article sur le site Internet https://vih.org/, mai 2022

Dans cette interview, Jean-Michel Costes dresse tout d’abord, un tableau de la prévalence du jeu en France en nombre et profils de joueurs, types de jeux, types de supports. Le type de jeu auquel s’adonne le joueur est une donnée importante. En effet, les recherches montrent que la prévalence de jeu excessif est de l’ordre de 1% pour les jeux de loterie, deux à trois fois plus élevée pour le poker, les machines à sous et les autres jeux de casino, quatre à cinq fois plus élevée pour les paris hippiques, pour atteindre 6% pour les paris sportifs. Ces données soulignent l’attractivité des paris sportifs sur la jeune génération incitée à jouer par le marketing publicitaire mal contrôlé. Enfin, en France, 82,8% de la dépense totale en jeux d’argent est concentrée sur 10% des joueurs et plus de la moitié (49%) sur seulement 1% des joueurs (chiffres de 2019).

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Le jeu vidéo rend les enfants plus intelligents

Article de Edward Back. Site Internet https://www.futura-sciences.com/, mai 2022

Dans un article publié dans « Scientific Reports », des chercheurs suédois et néerlandais ont tenté d’analyser ce qui se passe chez les enfants quand ils sont devant les écrans pour différentes activités. Ils se sont basés sur les résultats de l'étude ABCD aux États-Unis (tests lecture, compréhension, raisonnement chez 5 000 enfants âgés de neuf ans). Ils ont créé un score d'intelligence à partir des résultats de cinq tâches. Cette observation a eu lieu en plusieurs étapes. L’utilisation des réseaux sociaux n’aurait pas d’effet négatif sur le développement de l’intelligence. Même si les enfants qui regardent beaucoup de vidéos ont un score d'intelligence inférieur à la moyenne, ce n'est pas le cas pour ceux qui passe du temps à jouer aux jeux vidéo. Leur score d'intelligence a augmenté de 2,55 points de plus que la moyenne. Jouer à des jeux vidéo peut donc contribuer à stimuler l'intelligence. Un des auteurs précise que l'étude ne s'intéresse pas à l'activité physique, le sommeil, le bien-être ou les performances scolaires. 

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Troubles des conduites alimentaires et périnatalité

Article de Cindy Mottrie, Annick Moureau, Isabelle Duret, Véonique Delvenne. Périnatalité, mars 2022

Après avoir exposé l’importance des expériences sensorielles précoces et les étapes du développement de l’alimentation, de la grossesse à la diversification, l’article présente un bref historique de la compréhension des troubles alimentaires et des classifications actuelles. La définition du trouble alimentaire pédiatrique (TAP ) permet de dégager la multitude des axes engagés dans sa compréhension. L’importance d’une évaluation multiaxiale et d’une prise en charge multidisciplinaire est démontrée.

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Addiction au sexe : comment traiter le trouble psychologique ?

Équipe de rédaction. Site Internet https://www.santelog.com/, mai 2022

Le comportement sexuel pathologique est difficile à diagnostiquer. Il n’existe pas de normes en matière de pratique de la sexualité et l’addiction au sexe n’est pas encore répertoriée comme trouble dans la classification internationale des maladies. Il existe un comportement excessif en matière de sexe lorsque les besoins sont très fréquents voire incontrôlables et que la personne souffre car elle n’a plus la capacité d’arrêter son comportement en dépit des répercussions négatives sur l’ensemble de sa vie. Cet article décrit de nombreuses pistes thérapeutiques possibles.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Problèmes de jeu dans le poker : les joueurs s’inscrivent-ils dans le modèle « pathways » de Blaszczynski et Nower ?

Article de Ludocorpus. Site Internet https://ludocorpus.org/, mai 2022

Dans un article publié dans « Journal of Gambling Studies » et signé conjointement par Servane Barrault, psychologue clinicienne et maître de conférences à l’Université François Rabelais de Tours et Isabelle Varescon, professeure de psychologie clinique et psychopathologie à l’Université Paris Cité il est question de la classification des joueurs de poker connaissant des problèmes de jeu et utilise le modèle « pathways » de Blaszczynski et Nower. Ce modèle définit trois types de joueurs : les sujets vulnérables sur le plan émotionnel, des joueurs dits « antisociaux impulsifs » et enfin les joueurs au « comportement conditionné », sans pathologie prémorbide. Ces trois profils de joueurs peuvent être reliés à des types de jeux pratiqués. Les chercheuses ont recruté en ligne 245 joueurs de poker réguliers (146 joueurs sans problème, 83 joueurs de poker à problèmes et 16 joueurs pathologiques probables). Elles ont ensuite évalué : l’impulsivité, la recherche de sensations, la consommation d’alcool et de tabac, l’anxiété, la dépression, les distorsions cognitives - multiples variables du modèle pathways - afin de déterminer si les profils des joueurs de poker correspondaient à un ou plusieurs sous-groupes de joueurs. « Les résultats suggèrent que les joueurs de poker ayant un jeu problématique entrent dans le groupe dit « des joueurs conditionnés » dans le modèle de Blaszczynski et Nower ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

« C’est en aidant les familles que nous éviterons que les écrans deviennent de nouvelles nounous »

Article de Sylvie Dieu Osika, Eric Osika. Le Monde, mai 2022

Les auteurs tous les deux pédiatres ont observé, dans des situations rencontrées lors de la consultation de « surexposition écrans » proposée dans le service de pédiatrie de l’hôpital Jean-Verdier de Bondy (Seine-Saint-Denis), que pour de « multiples raisons de précarité, solitude ou dépression des parents et de l'entourage, le temps d’exposition aux écrans peut être très important chez certains très jeunes enfants…

flèche rouge
flèche rouge
Voir l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Les prises en charge des troubles du comportement alimentaire (TCA) : les impacts de la Covid-19

Article de Soydemir Hélène, Valentin Flaudias. Site Internet https://www.addictaide.fr/, mai 2022

Les auteurs de l’article font état de travaux de chercheurs qui ont comparé les résultats d’auto-évaluations de patients TCA concernant leurs psychothérapies en « présentiel » ou en distanciel durant la Covid-19. Les résultats des articles étudiés montrent que la « thérapie virtuelle (vidéoconférence) serait une alternative crédible et viable à la prise en charge classique pour une variété de problèmes de santé mentale ». Il y a très peu de différences entre les réponses des patients ayant eu des psychothérapies standardisées, soit en présentiel soit à distance. Les données n’ont pas permis de prouver une quelconque infériorité du traitement virtuel. La possibilité de prises en charge des TCA à distance pourrait représenter une piste pour l’évolution et l’amélioration des traitements de demain ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Usage des jeux vidéo chez les adolescents d’Ille-et-Vilaine : intérêt d’un dépistage en médecine générale ?

Article de Maxime Bodin , Frédéric Beuneux, Maxime Esvan, Pierre Le Douaron. L’information psychiatrique, mars 2022

Les auteurs de l’article font état de travaux de chercheurs qui ont comparé les résultats d’auto-évaluations de patients TCA concernant leurs psychothérapies – avec prise en charge en « présentiel » ou distanciel - durant la Covid-19. Les résultats des articles étudiés montrent que la « thérapie virtuelle (vidéoconférence) serait une alternative crédible et viable à la prise en charge classique pour une variété de problèmes de santé mentale ». Il y a très peu de différences entre les réponses des patients ayant eu des psychothérapies standardisées, soit en présentiel soit à distance. Les données n’ont pas permis de prouver une quelconque infériorité du traitement virtuel, alors que la possibilité de prises en charges des TCA à distance représenterait une piste pour l’évolution et l’amélioration des traitements de demain ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Ces enfants oubliés : sortir des sectes et se reconstruire

Article de Marie-France Bornais. Le journal de Québec, avril 20222

Lorraine Derocher, experte dans l’intervention en protection de la jeunesse en contexte sectaire a écrit un livre sur l’emprise sectaire sur les enfants (Ces enfants oubliés : Grandir dans une communauté sectaire). « Le fil conducteur du livre, c’est : qu’est-ce qu’on peut apprendre de ceux et celles qui ont vécu leur enfance dans des communautés sectaires ». C’est vraiment à cette question-là que l'auteur a essayé de répondre dans le livre. Elle se fait porte-parole des gens-là qui ont bien voulu témoigner de leur histoire. Mme Derocher rappelle que « les jeunes qui sortent des groupes sectaires sont en détresse, ne sont pas bien outillés et ont vraiment besoin d’aide ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Addictions comportementales : quand la passion du jeu vire au poison

Interview de Thomas Urban. Site Internet https://canal9.ch/

Pour illustrer la journée d’Addiction Valais sur les addictions comportementales, la chaîne suisse canal9 a réalisé un reportage autour de l’addiction aux jeux de hasard et d’argent. Elle a rencontré un joueur qui a été pendant plus de 15 ans accro aux machines à sous. Il y a perdu de l’argent, des biens immobiliers, sa compagne... Il n’a pas compris au départ, qu’il était addict mais il a fini par se sortir de cette spirale du jeu. Le reportage a été également l’occasion d'interroger le Pr Joël Billieux, professeur associé en psychologie clinique à l'université de Lausanne sur ce qu’est une addiction. Comme Thomas Urban, directeur d’Addiction Valais interrogé en studio, Joël Billieux met en garde une « pathologisation » d’un usage intensif des jeux vidéo qui n’est pas forcément problématique. Thomas Urban explique que l’addiction est un phénomène très complexe, issu d'une rencontre biopsychosociale avec des facteurs génétiques, de stress et de vulnérabilité. L’accessibilité avec un risque de « consommer » est aussi un critère important de l’environnement de la personne addicte. 

flèche rouge
flèche rouge
Visionner les interviews
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Troubles du comportement alimentaire (TCA) et TSA: vers une vision intégrative ?

3ème webinaire iMIND avec le Pr Pierre Déchelotte et le Dr Amandine Turcq

Pierre Déchelotte présente tout d’abord les critères des différentes formes de TCA, prenant en compte les données actuelles avec leur prévalence. Amandine Turcq présente des données concernant la conjonction entre l’anorexie et le trouble autistique. Elle montre la prévalence de ces troubles associés : une patiente sur 10 à une patiente sur 5 auraient des troubles autistiques. Elle décrit les caractéristiques de l’autisme dans lesquelles on retrouve certains traits de personnalité de personnes TCA. Elle s’est également intéressée au trouble perceptuel de l’image du corps qui peut induire des TCA. Elle a aussi constaté que la puberté chez les personnes autistiques était source de symptômes anxieux et dépressifs et des TCA.

flèche rouge
flèche rouge
Voir la vidéo
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Jean-Bernard Daeppen : « l’addiction n’est pas une maladie honteuse »

Site https://avisdexperts.ch/v, mai 2022

Cette émission a donné la parole à Jean-Bernard Daeppen , chef de service de médecine des addictions au CHUV à propos de son livre qui vient de sortir, « La maladie du désir. Dans le cabinet d'un médecin spécialiste des addictions ». Si l’auteur a voulu écrire ce livre c’est pour déculpabiliser les patients qui se « bagarrent » avec cette maladie universelle que sont les addictions. Souvent les addictions constituent une solution pour réguler des émotions en relation avec des difficultés relationnelles. La maladie du désir est la maladie d’une force de vie extraordinaire qui surstimule le système de récompense. Il est très difficile d’en sortir, car le cerveau entre dans un conflit : on veut changer mais l’envie est trop forte de consommer des produits ou d'avoir une conduite addictive. Ce conflit est exténuant pour la personne qui va essayer de se convaincre qu’elle peut s’en sortir seule. Les humains ont intrinsèquement besoin de relations avec les autres et c’est quand elle est absente c'est là que l’addiction s’installe. Dans son livre, Jean-Bernard Daeppen aborde aussi la question de l’importance de la conduite de l’entourage. Celui-ci peut aider très efficacement mais aussi contribuer à renforcer la maladie. Pour finir, le spécialiste des addictions qu’est Jean-Bernard Daeppen, reconnaît que la « médecine est une vocation en faveur de la vie qui ne s’est pas faire autre chose que blâmer les comportements qui fonctionnent sur une pulsion morbide ». Ce malade addict agace les soignants car sa prise en charge est complexe. En plus se greffe souvent sur cette pathologie un aspect moral.

flèche rouge
flèche rouge
Ecouter le podcast
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Espace documentaire en ligne sur le site du Dispositif d’Information et de Coordination en Addictologie des Bouches-du-Rhône (DICadd13)

Site http://www.dicadd13.fr/, avril 2022

Le site du DICadd13 propose dans cet espace documentaire des informations validées sur les addictions par thématiques. Les références documentaires sont réparties dans trois grandes thématiques : données de base, public, produits et comportement

flèche rouge
flèche rouge
En savoir plus
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Etude qualitative sur les perceptions des joueurs de jeux d’argent et de hasard sur la responsabilité des dommages associés au jeu

Article de Sarah Marko,Samantha L. Thomas,Kim Robinson, Mike Daube. BMC Public Health, avril 2022

Les problèmes liés aux jeux d’argent et de hasard sont traditionnellement conceptualisés comme un problème de dépendance et de responsabilité personnelle. Bien qu’il soit admis que les dommages liés au jeu sont également causés par un ensemble de déterminants socioculturels, environnementaux, commerciaux et politiques, les messages de prévention proposés à la fois par l’industrie du jeu et par les autorités sont encore largement axés sur la responsabilité personnelle. Cette étude australienne a cherché à comprendre comment les joueurs eux-mêmes conceptualisaient la responsabilité des dommages liés au jeu, à travers une enquête qualitative en ligne auprès de 363 joueurs adultes. Les résultats de l’analyse thématique indiquaient que les joueurs considéraient principalement les dommages liés au jeu comme une question de responsabilité personnelle, et la responsabilité du gouvernement était généralement considérée comme se limitant à fournir des informations pour faciliter des choix de jeu éclairés. Les auteurs concluaient que les perceptions des joueurs sur les dommages liés au jeu étaient similaires aux idées de responsabilité personnelle véhiculées dans les messages de l’industrie du jeu et du gouvernement. Le recentrage des stratégies de communication publique, loin des messages sur le « jeu responsable » et vers des approches fondées sur des données probantes, pourrait être un élément important de la lutte contre les dommages associés au jeu.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'abstract de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

« Food addiction » dans l'anorexie mentale

Article de Isabel Sanchez, Ignacio Lucas, Lucero Munguía, Lucia Camacho‐Barcia, Mónica Giménez, Jessica Sánchez‐González, Roser Granero, Neus Solé‐Morata, Ashley N. Gearhardt, Carlos Diéguez, Susana Jiménez‐Murcia, Fernando Fernández‐Aranda. European eating disorder review, mars 2022

Le concept de « food addiction » (FA) suscite de plus en plus d'intérêt dans la littérature scientifique. Il a été étudié surtout chez les patients souffrant d'obésité, de troubles du comportement alimentaire (TCA) de type boulimie ou accès hyperphagiques. Quelques études ont mis en évidence que ce concept pouvait également s'appliquer dans l'anorexie mentale (AM) ce qui interroge les auteurs. L'objectif de cette étude était donc d'évaluer la prévalence de la FA et les facteurs associés à la FA chez les patients souffrant d'AM pris en charge dans un centre de soins spécialisés pour TCA. 116 patients ont été inclus (72 AM-restrictive et 44 AM-accès hyperphagique/purgative). La prévalence de la FA était de 54.2% chez les AM-R et 75.0% chez les AM-BP. Les auteurs ont ensuite comparé les profils cliniques des patients AM-R avec FA, AM-R sans FA et AM-BP. Ils ont mis en évidence que le profil clinique des patients AM-R avec FA étaient plus proches des AM-BP que des AM-R sans FA (symptomatologie des troubles alimentaires, psychopathologie générale et traits de personnalité). Ils font l'hypothèse que la présence de FA chez les patients AM-R pourrait être un indicateur d'un futur passage de la forme AM-R vers la forme AM-BP..

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'abstract de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Motivations à jouer et Internet Gaming Disorder (IGD) : un point sur les données récentes

Article de Stéphanie Laconi. Site https://www.addictaide.fr/, avril 2022

Cet article fait état d’une revue systématique et méta-analyse - inclusion de 49 recherches, issues de 23 pays – faite par les auteurs Wang et Cheng à propos de la relation entre l’IGD et les motivations à jouer. Les travaux montrent la mesure des motivations à jouer : réalisation, motivation social et immersion. Cette méta-analyse repose sur trois outils, tous basés sur un modèle théorique similaire. La « réalisation » se rapporte au désir d’obtenir de la reconnaissance, du pouvoir ou un certain statut dans le jeu. La motivation « social » fait référence à l’envie de créer des liens et d’interagir avec d’autres joueurs. Enfin, la motivation « immersion » inclue le désir de découvrir le monde virtuel du jeu. « Une corrélation plus élevée a été observée entre IGD et réalisation. Les deux autres motivations ont une relation faible ou modérée avec l’IGD »...

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Lien entre usage des réseaux sociaux et image corporelle chez les adolescents : une revue systématique de la littérature

Article de Mathieu Revranche, Margot Biscond, Mathilde Husky. L’Encéphale, avril 2022

Cet article est basé sur une revue systématique de la littérature. Elle a permis d’analyser qualitativement 30 études. Il en résulte que « l’usage des réseaux sociaux en termes de fréquence d’utilisation serait associé à une image du corps négative chez les adolescents, à la fois chez les filles et chez les garçons. Également, l’exposition à du contenu en lien avec l’apparence serait associée avec l’image corporelle négative. Cette association ne serait pas simplement directe, mais impliquerait des étapes comme l’internalisation de l’idéal physique véhiculé sur Internet, l’auto-objectification, les feedbacks de pairs, la comparaison sociale. De futures études sont nécessaires pour explorer le rôle de la santé mentale dans ce lien ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Les appareils numériques devraient intégrer des outils de blocage des annonces pornographiques pour protéger les enfants

Article de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Site Internet https://www.coe.int/fr/, avril 2022

Les parlementaires européens préoccupés par « l’exposition sans précédent des enfants aux images pornographiques, qui nuit à leur développement psychique et physique » ont adopté une résolution basée sur le rapport préparé par le français Dimitri Houbron. Le texte adopté préconise l’élaboration d’une législation « imposant l’utilisation d’outils de vérification de l’âge à la fois aux sites Internet spécialisés dans l’hébergement de contenus pour adultes et aux médias et réseaux sociaux généralistes qui comportent des contenus pour adultes ». Le texte prône également la mise en place d’un bouton d’alerte, ou autre solution similaire, permettant aux enfants de signaler leur accès accidentel à des contenus pornographiques et envisager des actions de suivi, comme des avertissements ou des sanctions pour les sites Internet concernés.

flèche rouge
flèche rouge
En savoir plus
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Dérives sectaires en santé : 730 signalements entre 2019 et 2020

Article de Laura Bourgault. Site https://destinationsante.com/, avril 2022

Destination santé fait état dans cet article, d’une enquête Odoxa menée pour l’Union nationale de défense des familles et de l’individu (UNADFI) dans laquelle, près de 30 % des Français (1 sur 3) considèrent que la santé est un domaine menacé par les dérives sectaires. « Les approches alternatives ne faisant l’objet d’aucun protocole reconnu sont particulièrement à risque de dérives sectaires… Elles ne sont pas réglementées, ni standardisées. N’importe qui peut se prétendre thérapeute et appliquer des idées ou protocoles de soin plus ou moins fantaisistes. Ce qui accroît le risque d’emprise. » « Il est vraiment temps que la recherche médicale étudie en profondeur ce risque », alerte Bruno Falissard, psychiatre et directeur du Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations à Villejuif. En conclusion, l’article propose quelques pistes pour lutter contre ce phénomène.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Ordalie, recherche de sensations et impulsivité. Analyse critique des définitions

Article de Aurélie Egal, Christelle Donon, Louise Jakubiec , Laura Lambert, Mélina Fatseas, Marc Auriacombe. L’Encéphale, avril 2022

Le but de cette étude basée sur des articles de type revue de la littérature avec ou sans méta-analyse était de donner une définition clinique, des concepts d’ordalie, recherche de sensations et impulsivité, afin d’analyser les similitudes et les différences entre ces concepts. Les 27 articles retenus ont permis de retrouver des similitudes dans les définitions cliniques de ces concepts avec pour chacun d’eux une construction hétérogène en sous-dimensions mesurables, et une exacerbation à l’adolescence pour l’engagement dans des comportements préjudiciables. Mais apparaissent également des nuances entre ces concepts notamment à travers leurs sous-dimensions respectives.

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Jeux vidéo : à quels risques s’exposent vraiment les plus jeunes ?

Article de Bruno Vétel. Site https://theconversation.com/, avril 2022

Bruno Vétel, maître de conférences en sciences de l'information et de la communication à l’Institut d’administration des entreprises de Poitiers va, dans cet article, à l’encontre des idées reçues consistant à penser que les jeux vidéo seraient débilitants ou créeraient de l’addiction. L’auteur aborde ici, une question toute aussi préoccupante, celle de la production de contenus de jeu par des « vidéojoueurs » et notamment des enfants qui peut parfois engendrer des risques psychosociaux ou une surexploitation économique de leur temps. Depuis les années 2000, les modèles économiques des jeux vidéo ont souvent changé de visage. Les pourvoyeurs de jeux ont élaboré des stratégies de plus en plus subtiles pour « capter » les joueurs. Ces modèles économiques de jeux doivent, selon l’auteur, être régulés ; et en particulier sur le plan de la rémunération des « joueurs contributifs ». Il insiste sur le fait que le législateur doit « s’assurer que le modèle créé soit suffisamment protecteur ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Les écueils du contrat de poids

Article de Jean-Malo Dubreil, Émilien Fabre. Cliniques, avril 2022

Lors de l’hospitalisation pour un problème d’anorexie mentale, des contrats de poids peuvent être proposés aux patients. Cet article pose les questions suivantes :

  • Sur quoi repose ce principe thérapeutique ?
  • Quels en sont les impasses et les liens avec la modernité ?
Des membres d’une équipe de soignants ont tenté de répondre.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Luc, un ancien joueur compulsif, misait des sommes folles avant de s'en sortir : « Des dizaines de milliers d’euros par jour, j'étais déconnecté »

Article de Corentin Simon, Jérôme Leroy, Xavier Gérard et Guillaume Wils. Site https://www.rtl.be/info/, mars 2022

C’est le récit de deux belges accros aux jeux d'argent et de hasard, Luc et Jean, des joueurs dits compulsifs. Après 12 ans de jeu, Luc a arrêté à 35 ans de jouer. Cet ingénieur commercial a gagné beaucoup d’argent qu’il a dépensé aussi vite. Il a réussi à arrêter grâce à groupe de parole « Joueurs anonymes ». Il a peur de « retomber » et n’a jamais d’argent sur lui. Jean a contracté des dettes et voudrait que les bingos – machines à sous dans les cafés - ne soient plus accessibles aux joueurs compulsifs. Pour apporter des informations sur la prise en charge des joueurs addicts, le journaliste a rencontré François Mertens, psychologue de l'ASBL Le Pelican à Bruxelles et coordinateur du site « Joueurs Aide en ligne ». Il lui a posé des questions sur la perte de contrôle auquel font face les joueurs compulsifs. L’article s’intéresse aussi à la question de l’exclusion des joueurs addicts.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Guérir de l’anorexie : mon expérience, mes conseils, ma méthode

Livre de Claire Barberis-Giletti. Site https://www.santementale.fr, avril 2022

Claire Barberis-Giletti a été anorexique pendant une partie de son adolescence. Après 5 ans de souffrance, elle a réussi à en guérir définitivement et se reconstruire. Elle propose une méthode sur-mesure qui lui a permis de :

  • renouer avec l’envie de vivre, une étape trop souvent oubliée dans les processus de soin, axés sur la reprise de poids ;
  • dépasser les peurs et les blocages caractéristiques de cette pathologie en s’appuyant sur ses propres ressources ;
  • réapprendre à manger de tout dans des quantités suffisantes sans culpabiliser ;
  • reprendre du poids et l’accepter.
flèche rouge
flèche rouge
Voir la présentation du livre
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Jean-Bernard Daeppen : « l’addiction n’est pas une maladie honteuse »

Site https://avisdexperts.ch/v, mai 2022

Cette émission a donné la parole à Jean-Bernard Daeppen , chef de service de médecine des addictions au CHUV à propos de son livre qui vient de sortir, « La maladie du désir - Dans le cabinet d'un médecin, spécialiste des addictions ». Si l’auteur a voulu écrire ce livre c’est pour déculpabiliser les patients qui se « bagarrent » avec cette maladie universelle que sont les addictions. Souvent les addictions constituent une solution pour réguler des émotions en relation avec des difficultés relationnelles. La maladie du désir - titre de mon livre – est la maladie d’une force de vie extraordinaire qui surstimule le système de récompense. Il est très difficile d’en sortir, car le cerveau entre dans un conflit : on veut changer mais l’envie est trop forte. Ce conflit est exténuant pour la personne. Ensuite, elle va essayer de se convaincre qu’elle peut s’en sortir seul mais les humains ont intrinsèquement besoin de relations avec les autres et c’est quand elle est absente que l’addiction s’installe. Dans son livre, Jean-Bernard Daeppen aborde la question de l’importance de la conduite de l’entourage. Celui-ci peut aider très efficacement mais aussi contribuer à renforcer la maladie. Pour finir, le spécialiste des addictions qu’est Jean-Bernard Daeppen, reconnaît que la médecine est une vocation en faveur de la vie qui ne s’est pas faire autre chose que blâmer les comportements qui fonctionnent sur une pulsion morbide. Ce malade addict agace les soignants car sa prise en charge est complexe. En plus se greffe souvent sur cette pathologie un aspect moral.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'abstract de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Etude qualitative sur les perceptions des joueurs de jeux d’argent et de hasard sur la responsabilité des dommages associés au jeu

Article de Sarah Marko,Samantha L. Thomas,Kim Robinson, Mike Daube. BMC Public Health, avril 2022

Les problèmes liés aux jeux d’argent et de hasard sont traditionnellement conceptualisés comme un problème de dépendance et de responsabilité personnelle. Bien qu’il soit admis que les dommages liés au jeu sont également causés par un ensemble de déterminants socioculturels, environnementaux, commerciaux et politiques, les messages de prévention proposés à la fois par l’industrie du jeu et par les autorités sont encore largement axés sur la responsabilité personnelle. Cette étude australienne a cherché à comprendre comment les joueurs eux-mêmes conceptualisaient la responsabilité des dommages liés au jeu, à travers une enquête qualitative en ligne auprès de 363 joueurs adultes. Les résultats de l’analyse thématique indiquaient que les joueurs considéraient principalement les dommages liés au jeu comme une question de responsabilité personnelle, et la responsabilité du gouvernement était généralement considérée comme se limitant à fournir des informations pour faciliter des choix de jeu éclairés. Les auteurs concluaient que les perceptions des joueurs sur les dommages liés au jeu étaient similaires aux idées de responsabilité personnelle véhiculées dans les messages de l’industrie du jeu et du gouvernement. Le recentrage des stratégies de communication publique, loin des messages sur le « jeu responsable » et vers des approches fondées sur des données probantes, pourrait être un élément important de la lutte contre les dommages associés au jeu.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'abstract de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

« Food addiction » dans l'anorexie mentale

Article de Isabel Sanchez, Ignacio Lucas, Lucero Munguía, Lucia Camacho‐Barcia, Mónica Giménez, Jessica Sánchez‐González, Roser Granero, Neus Solé‐Morata, Ashley N. Gearhardt, Carlos Diéguez, Susana Jiménez‐Murcia, Fernando Fernández‐Aranda. European eating disorder review, mars 2022

Le concept de « food addiction » (FA) suscite de plus en plus d'intérêt dans la littérature scientifique. Il a été étudié surtout chez les patients souffrant d'obésité, de troubles du comportement alimentaire (TCA) de type boulimie ou accès hyperphagiques. Quelques études ont mis en évidence que ce concept pouvait également s'appliquer dans l'anorexie mentale (AM) ce qui interroge les auteurs. L'objectif de cette étude était donc d'évaluer la prévalence de la FA et les facteurs associés à la FA chez les patients souffrant d'AM pris en charge dans un centre de soins spécialisés pour TCA. 116 patients ont été inclus (72 AM-restrictive et 44 AM-accès hyperphagique/purgative). La prévalence de la FA était de 54.2% chez les AM-R et 75.0% chez les AM-BP. Les auteurs ont ensuite comparé les profils cliniques des patients AM-R avec FA, AM-R sans FA et AM-BP. Ils ont mis en évidence que le profil clinique des patients AM-R avec FA étaient plus proches des AM-BP que des AM-R sans FA (symptomatologie des troubles alimentaires, psychopathologie générale et traits de personnalité). Ils font l'hypothèse que la présence de FA chez les patients AM-R pourrait être un indicateur d'un futur passage de la forme AM-R vers la forme AM-BP..

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'abstract de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Motivations à jouer et Internet Gaming Disorder (IGD) : un point sur les données récentes

Article de Stéphanie Laconi. Site https://www.addictaide.fr/, avril 2022

Cet article fait état d’une revue systématique et méta-analyse - inclusion de 49 recherches, issues de 23 pays – faite par les auteurs Wang et Cheng à propos de la relation entre l’IGD et les motivations à jouer. Les travaux montrent la mesure des motivations à jouer : réalisation, motivation social et immersion. Cette méta-analyse repose sur trois outils, tous basés sur un modèle théorique similaire. La « réalisation » se rapporte au désir d’obtenir de la reconnaissance, du pouvoir ou un certain statut dans le jeu. La motivation « social » fait référence à l’envie de créer des liens et d’interagir avec d’autres joueurs. Enfin, la motivation « immersion » inclue le désir de découvrir le monde virtuel du jeu. « Une corrélation plus élevée a été observée entre IGD et réalisation. Les deux autres motivations ont une relation faible ou modérée avec l’IGD »...

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Lien entre usage des réseaux sociaux et image corporelle chez les adolescents : une revue systématique de la littérature

Article de Mathieu Revranche, Margot Biscond, Mathilde Husky. L’Encéphale, avril 2022

Cet article est basé sur une revue systématique de la littérature. Elle a permis d’analyser qualitativement 30 études. Il en résulte que « l’usage des réseaux sociaux en termes de fréquence d’utilisation serait associé à une image du corps négative chez les adolescents, à la fois chez les filles et chez les garçons. Également, l’exposition à du contenu en lien avec l’apparence serait associée avec l’image corporelle négative. Cette association ne serait pas simplement directe, mais impliquerait des étapes comme l’internalisation de l’idéal physique véhiculé sur Internet, l’auto-objectification, les feedbacks de pairs, la comparaison sociale. De futures études sont nécessaires pour explorer le rôle de la santé mentale dans ce lien ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Les appareils numériques devraient intégrer des outils de blocage des annonces pornographiques pour protéger les enfants

Article de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Site Internet https://www.coe.int/fr/, avril 2022

Les parlementaires européens préoccupés par « l’exposition sans précédent des enfants aux images pornographiques, qui nuit à leur développement psychique et physique » ont adopté une résolution basée sur le rapport préparé par le français Dimitri Houbron. Le texte adopté préconise l’élaboration d’une législation « imposant l’utilisation d’outils de vérification de l’âge à la fois aux sites Internet spécialisés dans l’hébergement de contenus pour adultes et aux médias et réseaux sociaux généralistes qui comportent des contenus pour adultes ». Le texte prône également la mise en place d’un bouton d’alerte, ou autre solution similaire, permettant aux enfants de signaler leur accès accidentel à des contenus pornographiques et envisager des actions de suivi, comme des avertissements ou des sanctions pour les sites Internet concernés.

flèche rouge
flèche rouge
En savoir plus