Nouveautés documentaires

  • Cet espace est dédié aux nouveautés documentaires sur les addictions comportementales
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

L’attention spatiale aux informations sociales dans le poker : une étude neuropsychologique utilisant le paradigme d’indiçage spatial de Posner

Article de Elodie Hurel, Marie Grall-Bronnec, Elsa Thiabaud, Juliette Leboucher, Mélanie Leroy, Gaëlle Challet-Bouju. Journal of behavioral addictions, janvier 2023

Cette recherche visait à caractériser les capacités de traitement de l’information sociale dans une population de joueurs de poker réguliers sans jeu pathologiques, par rapport à un groupe contrôle. Les participants ont effectué la tâche du paradigme d’indiçage spatial de Posner. Cette tâche utilise des indices sociaux (visages) afin d’évaluer l’allocation de l’attention vers les stimuli sociaux. L’effet du temps de présentation de l’indice (subliminal vs. supraliminal) et de l’émotion affichée ont été étudiés. L’étude comprenait deux groupes de participants : un groupe de 30 joueurs de poker réguliers sans jeu pathologique (ceux ayant participé au moins trois fois par semaine à des parties de Texas Hold’em poker pendant au moins trois mois) et un groupe contrôle de 30 participants (ceux qui ne jouaient pas ou jouaient moins d’une fois par mois, quel que soit le jeu). Le groupe de joueurs de poker réguliers sans jeu pathologique présentaient une augmentation de l’inhibition de retour (IDR) pendant la tâche de repérage de Posner. Cela signifie que, dans les essais valides, ces joueurs ont pris plus de temps pour répondre à la localisation déjà traitée dans des conditions supraliminales, par rapport aux participants du groupe contrôle. Cependant, nos résultats n’ont pas mis en évidence de capacités particulières d’engagement ou de désengagement de l’attention envers des types spécifiques d’émotion. Ces résultats suggèrent que les joueurs de poker réguliers sans jeu ont démontré des capacités spécifiques de traitement de l’information sociale, qui peuvent être liées au fait qu’il est important de traiter efficacement l’information sociale car elle peut servir d’indices lors de parties de poker en réel. L’augmentation observée de l’inhibition de retour peut permettre aux joueurs de poker de ne pas traiter une localisation qui a déjà été traitée, afin d’économiser les ressources attentionnelles. Il est nécessaire d’effectuer davantage de recherches concernant la mobilisation de l’IDR dans d’autres formes de jeu et avec des signaux non-sociaux.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'abstract
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

L’expression clinique des troubles du comportement alimentaires tels que l'anorexie nerveuse chez les jeunes adolescents est mal connue

Karin Wallin, Ulf Wallin, Elisabet Wentz, Maria Råstam, Per Johnsson. Nordic Journal of Psychiatry, janvier 2023

L’objectif de cette étude était d’examiner les différences cliniques des jeunes adolescents et adolescentes atteint.e.s d’anorexie nerveuse au cours de leur hospitalisation. Il s'agissait d'une étude cas-témoin où les données démographiques, médicales, psychiatriques de 41 adolescents et 41 adolescentes, ayant reçu un diagnostic d'anorexie nerveuse et appariés sur leur âge et leur date d'admission, étaient comparées rétrospectivement. Il n'y avait pas de différence entre les adolescent et les adolescentes quant à la durée d'hospitalisation. En revanche, les adolescents présentaient une légère tendance à recevoir moins de séances individuelles que les adolescentes. Ces résultats renforcent l'idée qu'il existe plus de similitudes que de différences entre les hommes et les femmes atteint.e.s d'anorexie nerveuse et questionne la stigmatisation inhérente au fait d'être un homme et souffrir d'une maladie plus répandue chez les femmes.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'abstract
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Les dangers des écrans pour les petits

Article de Marie-Claude Bossière. Revue Politique et Parlementaire, janvier 2023

L’auteur, pédopsychiatre, membre du collectif CoSE a écrit cet article pour informer sur les risques occasionnés par les écrans sur le développement psychique des jeunes enfants. Pour elle, « capter le temps de cerveau disponible des bébés est source de dégâts bien plus importants encore que d’aliéner celui des adultes ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Du plaisir à l’excès, de l’excès à la pathologie. À propos de l’émergence d’un cas d’addiction sexuelle sur l’île de Mayotte

Article de Lionel Buron. Le Journal des psychologues, janvier 2023

Cet article décrit le cas de Victor, jeune homme expatrié à Mayotte qui va devenir addict au sexe. Il va conjuguer un épisode hypomaniaque secondaire à son arrivée sur l’île, concomitant à l’addiction sexuelle et un épisode mixte lié aux conséquences de son hypersexualité. Les manifestations vont prendre la forme d’un « détachement envers un partenaire régulier, une appétence à séparer l’intimité du sexe, une faible estime de soi, une culpabilité et une honte liée au comportement sexuel excessif ». Il essaiera en vain de réduire ou supprimer son comportement sexuel excessif malgré les conséquences indésirables. La « pratique psychothérapique intégrative » avec quelques outils d’approche comportementale se sont montrés efficaces dans la prise en charge.

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Peut-on toujours respecter l’autonomie du patient ? Le cas de l’anorexie mentale

Article de Samantha Oliéric. Revue éthique, décembre 2022

Dans cet article, l’auteur tente de répondre à cette question : « Le caractère coercitif du cadre de soins permet-il réellement de respecter l’autonomie des patientes hospitalisées ? ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Un postulat sur les microtransactions et l’addiction

Site https://www.grea.ch/, janvier 2023

Le Groupement romand d’études des addictions, le Fachverband Sucht et la Fédération romande des consommateurs (FRC) ont transmis aux élu·e·s des recommandations sur la légifération des microtransactions. Un postulat est déposé.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Les pictogrammes : un moyen simple pour mieux identifier les caractéristiques addictives des jeux de hasard et d'argent

Article de Paul Brunault et Amandine Luquiens. Site https://www.addictaide.fr/, janvier 2023

Les auteurs de cet article montre comment, selon le type de jeux les risques sont plus ou moins importants de développer une pathologie du jeu. Ils s’étonnent du fait que ces risques soient « largement méconnus en population générale ». Ils pensent qu’il est intéressant de « mettre en place actions de prévention efficaces en population générale et auprès des joueurs à risque ». La psychiatre Amandine Luquiens a développé PictoGRRed, un travail qui avait « pour objectif de créer des pictogrammes permettant une meilleure connaissance des caractéristiques addictives des jeux de hasard et d’argent. Ce travail a également pu tester l’impact de la connaissance de ces pictogrammes sur l’évaluation du risque addictif de différents jeux ». Cet article décrit l’étude, en donne les résultats et aborde les perspectives « de recherche ultérieures qui permettront de « tester l’efficacité des pictogrammes dans le cadre de programmes de prévention plus larges »..

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Équipe mobile pour troubles des conduites alimentaires

Article de Françoise Chevalier-Latreuille. Perspectives Psy, décembre 2022

Cet article présente l’unité mobile EMTCA, rattachée au Centre hospitalier Guillaume Régnier (EPSM) à Rennes : ses missions, la pluridisciplinarité de l’équipe, la nécessité d’être réactif pour « garantir une sécurité dans la prise en charge… », l’importance du partenariat. Il explique le fonctionnement de cette unité de soins et montre l’intérêt de ce type d’expérience.

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Qu’est-ce que l’oniomanie ?

Article de la Coordination Régionale Addictions (COREADD) Nouvelle-Aquitaine. Site https://www.coreadd.com/, janvier 2023

En introduction, il est donné une définition de l’oniomanie ou addiction comportementale aux achats. Ce mot vient du grec ônios qui signifie « à vendre », et manie qui vient latin mania, qui signifie « folie ». C’est un trouble de l’achat compulsif répertorié dans le DSM-5 qui peut être associé à d’autres troubles. Cet article décrit le trouble de l’achat compulsif, donne les caractéristiques, la prévalence. Sont abordées les répercussions, les symptômes, la prise en charge en particulier par une approche motivationnelle. Quelques gestes simples pour prévenir des conséquences sévères sont présentés à la fin de l’article.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Réflexions sur les applications mobiles en addictologie

Article de F. Nègre, Lucia Romo, Stéphanie Nann, Norman Therribout. Le Courrier des addictions, décembre 2022

Pendant le COVID, des consultations en ligne ont été proposées aux patients avec parfois la possibilité pour eux de suivre un protocole de prise en charge via une application mobile. Cet article « présente l’utilisation des applications mobiles dans le champ de l’addictologie, en matière d’intérêts cliniques et précliniques, de champ d’action et de preuves d’efficacité ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

La psychothérapie centrée sur le lien transférentiel dans la clinique des addictions sexuelles

Article de Vincent Estellon. L’Evolution psychiatrique, janvier 2023

L’auteur professeur de psychopathologie clinique a conçu un dispositif de psychothérapie psychanalytique centré sur le lien transférentiel intégrant les travaux de Kernberg, Fonagy, Bateman, mais également ceux mis en perspectives par Anzieu, Bouvet et Roussillon en France. Il l’a utilisé dans le cadre de prise en charge d’une addiction sexuelle sévère. Dans cet article, l’auteur donne des résultats qualitatifs empiriques et propose des méthodologies psychothérapeutiques différentes.

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Anorexie, un emballement de l’autodiscipline

Podcast de Adrien Zerbini. Site https://www.rts.ch/info/, janvier 2023

Le plus souvent, les jeunes filles anorexiques veulent tout contrôler. C’est ce que fait Emilie qui témoigne dans ce podcast de tout ce qu’elle a mis en place pour ce qu’elle avait décidé : vivre avec 1500 calories par jour et comme lui disait sa « petite voix », brûler 2500 calories par jour. Elle va faire le récit de sa maladie et du chemin vers la guérison.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article et écouter le podcast
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

#Happy : la dictature du bonheur sur les réseaux sociaux

Documentaire de Elisa Jadot. Site https://lcp.fr/, janvier 2023

La journaliste Valérie Brochard de la chaîne LCP est venue en reportage dans la classe d’élèves de 3ème au collège Louise Michel de Clichy-sous-Bois. Le sujet du documentaire portait sur les réseaux sociaux. Les élèves ont regardé le documentaire et ont réagi après la diffusion aidés par les questions de la journaliste. Les élèves ont témoigné de leur utilisation des réseaux sociaux.

flèche rouge
flèche rouge
Voir le replay
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Forum « Addiction et société » 2ème édition de 2022 : les vidéos sont en ligne

Site https://www.youtube.com, janvier 2023

Quelques interventions proposées au Forum « Addiction et société » sont visibles en replay sur les thématiques des achats compulsifs, de la cryptomonnaie, du trading, des écrans et réseaux sociaux, de l’addiction au sport et du binge-watching.

flèche rouge
flèche rouge
Voir les vidéos
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Prédicteurs psychologiques de la co-occurrence sur les pratiques problématiques des jeux vidéo, des jeux de hasard et d’argent et de l'utilisation des réseaux sociaux chez les adolescents

Article de Mehdi Akbari, Mohammad Hossein Bahadori, Salar Khanbabaei, Bahman Boruki Milan, Zsolt Horvath, Mark D. Griffiths, Zsolt Demetrovics. Computers in Human Behavior, mars 2023

L’objectif de l’étude était d’explorer quels prédicteurs psychosociaux sont associés à différents modèles de co-occurrence sur trois dépendances comportementales différentes : la pratique problématique des jeux vidéo (JV), des jeux de hasard et d’argent (JHA) et de l’utilisation des réseaux sociaux, chez les adolescents. Un total de 2 390 adolescents iraniens (853 hommes et 1 555 femmes âgés de 13 à 18 ans (moyenne=16,01 ; écart-type=1,38) ont participé à une étude transversale en ligne. L’analyse en classes latentes a estimé quatre classes latentes : une première classe d’adolescents ayant des comportements non problématiques (n=1766 ; 73,99%), une deuxième classe d’adolescents ayant une pratique problématique des JHA (n=183 ; 7,66%), une troisième classe d’adolescents ayant une pratique problématique des JV ainsi qu’une utilisation problématique des réseaux sociaux (n=407 ; 17,03%) et une quatrième classe d’adolescents ayant une pratique problématique des JHA ainsi qu’une utilisation problématique des réseaux sociaux. Les joueurs adolescents compulsifs (2ème classe) avaient un soutien social plus élevé et une faible estime de soi ; les adolescents ayant des problèmes concomitants d’utilisation des réseaux sociaux et de la pratique des jeux vidéo (3ème classe) présentaient des symptômes d’intériorisation plus élevés, une recherche de sensation plus élevée et les adolescents ayant des problèmes concomitants d’utilisation des réseaux sociaux et de la pratique des JHA (4ème classe) avaient des symptômes d’intériorisation plus élevés, un soutien social et une estime de soi plus faible. La classe des adolescents ayant des comportements non problématiques (1ère classe) avait les niveaux les plus bas pour les symptômes psychopathologiques d’intériorisation, de solitude et d’anxiété sociale. Les différents facteurs de risque psychologiques identifiés dans la co-occurrence de la pratique problématique du JV, du JHA et de l’utilisation problématique des réseaux sociaux pourraient aider à identifier les adolescents les plus vulnérables à plus d’un comportement addictif. Des programmes de prévention et de traitement plus spécialisés doivent être développés pour ces différents types de conduites addictives.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'abstract
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Le rôle de l'hyperactivité physique (HAP) sur le lien entre le perfectionnisme et les troubles des conduites alimentaires (TCA) chez les adolescentes dénutries souffrant de TCA

Article de Camilla Cresswell, Hunna J. Watson, Emily Jones, Joel A. Howell, Sarah J. Egan. Eating behaviors, décembre 2022

Des recherches menées en population générale suggèrent que le perfectionnisme a des effets directs et indirects sur les symptômes des TCA et que l'HAP pourrait intervenir sur cette relation en temps que médiateur. Pour cette étude, les auteurs proposent de tester cette hypothèse chez des adolescentes souffrant d'anorexie mentale (restrictive ou avec accès hyperphagiques/purgatifs) ou de troubles alimentaires non spécifiés avec un poids bas (IMC < 85% de l'IMC attendu pour l'âge et la taille). L'analyse statistique met en évidence l'effet indirect du perfectionnisme sur les symptômes des TCA via l'action de l'HAP en tant que médiateur. Les auteurs montrent également un effet direct du perfectionnisme sur les symptômes des TCA. Ils concluent que cette recherche souligne que l'HAP peut être un facteur pouvant expliquer la relation entre le perfectionnisme et les symptômes des TCA. Ils recommandent la conduite de nouvelles recherches pour déterminer l'efficacité des prises en charges des TCA chez les adolescents qui cibleraient le perfectionnisme et l'HAP.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'abstract
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Présenter ou non une utilisation problématique d’Internet : le point de vue de l’usager, du clinicien et de l’Internet Addiction Test

Article de Lily Trudeau-Guévin, Magali Dufour, Mathieu Goyette, Sylvie R. Gagnon, Louise Nadeau, Djamal Berbiche, Émelie Laverdière. Drogues, santé et société, décembre 2022

Cette recherche visait à documenter différentes sources d’information pour évaluer la présence d’une utilisation problématique d’Internet (UPI). L’étude compare la perception de jeunes en traitement pour une UPI quant à leur problématique avec celle d’un clinicien et celle d’un instrument de mesure l’Internet Addiction Test (IAT). Tandis que les cliniciens ont diagnostiqué - ou non - la présence d’une UPI, expliquant leur conclusion, les jeunes ont « statué et expliqué leur vision de la nature de leur problématique »…* Les évaluations des jeunes, des cliniciens et de l’IAT concordaient dans 59,5 % des cas. « Les raisons les plus fréquemment mentionnées par les jeunes et les cliniciens pour expliquer la présence d’une UPI sont : la présence de méfaits, la difficulté de contrôle et le grand nombre d’heures passées en ligne ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Un programme d’éducation thérapeutique pour adolescents souffrant d’anorexie mentale

Article de Marie-Émilie Carles, Jonathan Lachal, Maud Ludot, Marie Rose Moro, Corinne Blanchet. Soins psychiatrie, décembre 2022

Cet article fait état de l’évaluation d’un programme thérapeutique pour le patient (ETP) atteint d’anorexie mentale (AM), le programme « Peter Pan », mené dans l’hôpital de jour Maison de Solenn Paris Sud. Cette évaluation intervient 10 ans après la mise en place du programme. L’étude a recueilli l’expérience des soignants, des éléments sur la relation thérapeutique patient-soignant. L’ETP permet aussi de faire acquérir au patient des repères théoriques fiables et de modifier les fausses croyances. L’étude a également mis en évidence de nombreux questionnements des soignants quant à leurs pratiques avec, en particulier, des difficultés d’investissements spécifiques aux patientes anorexiques. Selon la représentation des soignants, l’ETP serait mieux adaptée pour les maladies somatiques chroniques que pour l’anorexie mentale.

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

« J'ai vu ma fille se faire siphonner le cerveau en 3 semaines » : un père alerte sur l'addiction aux jeux vidéo

Article de Christine Ravier. Site https://france3-regions.francetvinfo.fr/, décembre 2022

France 3 Occitanie publie sur son site Internet, le témoignage du père d’une jeune fille de 15 ans qui dit « avoir vu sa fille souffrir d’une « crise de manque violente » lorsqu’il lui a « confisqué » son téléphone portable avec lequel elle jouait au jeu vidéo « Genshin Impact ». Il emploie des formules chocs pour exprimer son désarroi face à l’attitude de sa fille. C’est le ressenti d’un père qui se dit choqué par l’expérience vécue avec sa fille.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Sexualité : à quel moment peut-on parler d'addiction ?

Article de Camille Sabourin. Site https://www.pourquoidocteur.fr/, décembre 2022

« Une personne ne souffre pas d’une addiction au sexe uniquement parce que sa vie sexuelle est très active ou très mouvementée ». Les personnes « addictes » à la sexualité multiplie les rapports sexuels car elles ne sont jamais satisfaites. « Certaines personnes peuvent être addicts à la masturbation ou à la pornographie, ou même à tout cela en même temps ». Pour certains, il peut être très difficile de gérer sa vie tant le sexe devient un problème. Les études de prévalence montrent qu’entre 3 % et 6 % de la population serait touchée par cette dépendance.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Doit-on avoir peur des écrans pour nos enfants ?

Article de François Marie Caron. Site https://www.mpedia.fr/ , décembre 2022

Le Dr François Marie Caron avertit, en préambule de son article, que des études sont en cours pour avancer sur la connaissance des effets des écrans sur les enfants. Il encourage les parents à se poser des questions comme : combien de temps mon enfant regarde-t-il un écran ? Qu’est-ce qu’il regarde ? Est-il actif par ailleurs ? Suis-je à côté de lui quand il est devant ? Il insiste sur la non diabolisation. Il prône une utilisation raisonnée des écrans qui sont « nécessaires pour le bon développement de l’enfant ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Le NCS, un neuromarqueur pour mesurer certaines addictions

Article de Hervé Ratel. Site https://www.sciencesetavenir.fr, décembre 2022

Leonie Koban (Inserm, CNRS, Université Sorbonne/Paris, U Claude Bernard/Lyon) et ses deux collègues américains, Tor Wagner (Dartmouth College) et Hedy Kober (Yale University), viennent d'identifier un neuromarqueur qui saurait prédire l'intensité du craving parmi trois groupes d'utilisateurs (de nicotine, d'alcool, ou de cocaïne) comparée à celle de groupes contrôles. « Nous avons montré, explique Leonie Koban, que le craving « n'allume pas » une zone spécifique mais plutôt une combinaison de différentes régions du cerveau que nous avons nommée NCS pour Neurobiological Craving Signature ». L'identification de cette signature ouvre dès lors la voie à quantité de pistes de recherche. Des études prochaines sont envisagées sur la réponse de la signature chez des individus qui auraient des facteurs de risques et pour savoir si le sexe a une influence.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Temps d’écran des enfants : les pédiatres canadiens maintiennent leurs recommandations

Article de Nathalie Vallerand. Site https://naitreetgrandir.com/, décembre 2022

L’auteure de cet article confirme que la Société canadienne de pédiatrie (SCP) maintient ses recommandations d’éviter les écrans pour les enfants de moins de 2 ans et de limiter à une heure par jour le temps d’écran des 2 à 5 ans. Il a été constaté que, depuis la pandémie, les enfants de 5 ans et moins sont exposés à plus d’écrans. Dans son document, la Société canadienne de pédiatrie reconnaît que les écransont des bienfaits potentiels pour les tout-petits en particulier quand on propose aux enfants des applications et des émissions éducatives de qualité pouvant favoriser des aspects du développement cognitif. « La clé, affirme la psychologue Marie-Anne Sergerie, autrice du livre : « Cyberdépendance : quand l’usage des technologies devient un problème » c’est que les parents accompagnent leur tout-petit dans sa découverte et son utilisation des écrans ». La Dre Stacey Bélanger est consciente que « la gestion des écrans peut parfois être décourageante pour les parents ». « Je ne dis pas aux parents de changer les habitudes de la famille du jour au lendemain. Mais plutôt de faire un changement à la fois, à commencer par fermer les appareils pendant les repas, y compris leur propre téléphone » La SCP donne, dans sa fiche « Usage des écrans par les parents : trouver l’équilibre », de nombreux conseils aux parents.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Jeux vidéo : respectez les précautions d’usage !

Fiche de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. DGCCRF, décembre 2022

Cette fiche conseille les futurs acheteurs de jeux vidéo par rapport au type de jeu existant, au respect des âges des joueurs, aux précautions d’usage.

flèche rouge
flèche rouge
Voir la fiche
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

« Bigger, Stronger, Sicker » approche psychopathologique de la dysmorphie musculaire en recherche et en clinique

Thèse de Jérôme Cuadrado. Site https://www.theses.fr/, octobre 2022

C’est le sujet de la thèse de doctorat en psychologie de Jérôme Cuadrado. L’auteur a étayé sa recherche sur trois revues de la littérature: une description sémiologique de la dysmorphie musculaire, une investigation et une clarification des différents « drive for » associés à la dysmorphie musculaire, un inventaire des outils utilisés pour évaluer la dysmorphie musculaire et sa symptomatologie et 6 études : traduction et validation d’un outil évaluant la dysmorphie musculaire, étude des pratiques problématiques de l’activité physique dans la dysmorphie musculaire, étude de nouveaux body-checking « Muscle-pics » associés à la présence de la symptomatologie de la dysmorphie musculaire, étude des pratiques des « Food-pics » et des « Action-Pics » comme comportements de vérifications dans les troubles des conduites alimentaires et de l’image du corps, conceptualisation d’un modèle intégratif des déterminants de la dysmorphie musculaire, et enfin développement d’un protocole de dépistage de la dysmorphie musculaire en clinique du sujet sportif.

flèche rouge
flèche rouge
Lire la présentation de la thèse
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Trop regarder la télévision pendant l’enfance augmente le risque global d’addiction

Article de Georges Simmonds. Site https://www.rtflash.fr/, décembre 2022

Des chercheurs de l'Université d’Otago, en Nouvelle-Zélande, ont montré que les enfants et les adolescents qui regardent beaucoup la télévision sont exposés à un risque plus élevé d’addictions à l’âge adulte. « Les gens parlent souvent du fait de regarder la télévision comme d'une dépendance », précise Helena McAnally, co-autrice de l’étude. « Cette recherche indique que, pour certaines personnes, le fait de regarder la télévision peut être l'expression précoce d'un trouble de dépendance ou peut conduire ultérieurement à des troubles liés à la toxicomanie et à d'autres troubles de dépendance ». Avec l’équipe de recherche, ils sont parvenus à ce constat après avoir analysé des données issues d’une étude multidisciplinaire sur la santé, qui a démarré en 1972. Elle leur a permis d’observer les évolutions d’un groupe d’enfants, jusqu’à l’âge adulte. La durée passée devant la télévision chaque jour a été mesurée lorsque les participants avaient entre 5 et 15 ans. En moyenne, ils passaient plus de 2 h devant la télévision, chaque jour. Les résultats montrent que les garçons regardaient plus la télévision que les filles.

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Émergence d’une nouvelle approche comportementale dans la prise en charge des troubles du comportement alimentaire (TCA)

Article de Camille Lefrançois, Jacques Fradin. Patiques en nutrition, décembre 2022

Les troubles comorbides le plus fréquemment observés dans les TCA sont également liés au positionnement grégaire (PG). Ce PG qui désigne l’ensemble des comportements ayant trait à la confiance en soi serait une composante importante des TCA. L’analyse de l’impact de la prise en charge des comportements de PG dans l’accompagnement des TCA est intéressante. Elle pourrait - étudiée sur un large échantillon – permettre de comprendre les éléments de ce type de trouble. Deux cas sont proposés, dans cet article, pour montrer l’impact d’une thérapie de PG dans un contexte de surpoids et d’anorexie-boulimie.

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Impact de la pandémie liée au COVID-19 sur la pratique des jeux vidéo selon la personnalité et le type de passion dans une population adulte

Article de T. De Rostolan, Céline Bonnaire. Psychologie française, décembre 2022

Quel que soit le type de passion, le temps de pratique des JV a augmenté durant les confinements (fréquence et temps). Les données qualitatives ont montré que le JV est apparu comme une activité occupationnelle, source de plaisir d’évasion par rapport aux émotions négatives liées à la crise sanitaire et de soutien social. L’étude a mis en exergue le rôle de soutien, de protection (protection contre le mal-être causé par les restrictions sanitaires) du JV en période de crise sanitaire.

flèche rouge
flèche rouge
Lire le résumé de l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Le caractère addictif des paris sportifs

Santé ensemble, décembre 2022

Ce numéro de la lettre d’information de la santé publique en Île-de-France est consacré à l'addiction aux jeux de hasard et d'argent et ce, dans le « but de diffuser tant que possible l'état des connaissances fiables mais aussi les ressources pour aider la population ». Il y est question des paris sportifs et du caractère addictif de ceux-ci d’autant plus que les opérateurs incitent fortement avec un marketing agressif, un public jeune à parier. Deux psychologues et une conseillère sociale d’un CSAPA (Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie) expliquent la prise en charge des « addicts » aux jeux. La lettre propose enfin une mini boîte à outils avec un test d’évaluation de sa pratique de jeu.

flèche rouge
flèche rouge
Lire le magazine
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Caractérisation des capacités de cognition sociale dans les addictions comportementales via le prisme des troubles liés à la pratique des jeux de hasard et d'argent et des jeux vidéo

Thèse de Elodie Hurel. Site https://hal.archives-ouvertes.fr/, décembre 2022

Ce travail de thèse menée dans le cadre de l’université de Nantes a eu pour objet l’exploration des capacités de cognition sociale dans les deux addictions comportementales actuellement reconnues dans les classifications internationales : le jeu d’argent pathologique (JAP) et le jeu vidéo pathologique (JVP). Pour explorer le profil de cognition sociale des patients avec un diagnostic de JAP ou JVP, trois études ont été menées sur des joueurs JV et JHA présentant ou non une addiction. Les résultats de ces études sont décrits dans la thèse.

flèche rouge
flèche rouge
Voir la présentation de la thèse
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Le numérique, entre progrès et mises en danger

Article de Antoine Christol. L’Information psychiatrique, novembre 2022

Le numérique, avec ses différents supports (téléphone portable, tablette, télévision connectée), est un sujet en constante évolution. Source d’avancées sans commune mesure, le numérique a aussi des effets néfastes, en particulier pour populations les plus jeunes. Diverses revues de la littérature ont souligné de nombreux effets indésirables liés à la surconsommation d’écrans [2-5] : troubles du sommeil (induits par la source de lumière bleue, inhibant la sécrétion de mélatonine, hormone du sommeil), troubles de l’humeur (états dépressifs rapportés dans plusieurs études), aggravation voire entrée dans le TDAH, nombreuses atteintes somatiques secondaires liées à la sédentarisation des populations qui consomment (augmentation de l’obésité, du risque cardiovasculaire, atteintes de la posture…)… Au vu de tous ces résultats, il n’est plus question de « parler d’outils inoffensifs pour la santé ». Les écrans marquent une rupture culturelle et générationnelle inédite et limitent la communication intrafamiliale. « Il est impossible de freiner cette évolution, mais alerter sur les dégâts de cette consommation grandissante, et donc penser une régulation de l’usage auprès des plus jeunes, afin de les préserver au mieux est un devoir médical et citoyen ».

flèche rouge
flèche rouge
Lire l'article
icone nouveauté docu
icone nouveauté docu

Paris sportifs : comment enrayer la spirale de l'addiction ?

Débat animé par Myriam Encaoua. Emission « Ça vous regarde », décembre 2022

Autour de la table, une représentante de l’Autorité nationale, le député communiste Pierre Dharréville, le journaliste Adrian Jaouen et la psychologue, présidente de SOS Joueurs, Armelle Achour. Ces quatre acteurs s’interrogent sur des pratiques de paris sportifs en forte augmentation , « boostées » par la coupe du monde de football 2022. Le député a d’ailleurs profité de cet événement pour déposer une proposition de loi visant à lutter contre les addictions aux jeux d’argent et de hasard et à la régulation de la publicité pour les paris sportifs en ligne. Il craint une épidémie de paris et des habitudes de jeux qui conduiraient beaucoup de personnes à « tomber dans l’addiction ». Pour le journaliste Adrian Jaouen, les pratiques de certains opérateurs qui « fichent » les joueurs perdants sont très inquiétantes. Pour le député communiste l’ampleur du phénomène des paris en ligne en matière de santé publique n’est pas pris en compte. Selon lui, il faut empêcher le recours à la publicité comme pour le tabac ou l’alcool pendant les compétitions.

flèche rouge
flèche rouge
Voir la fiche