Paris sportifs : le gouvernement fait (enfin) pression pour sanctionner les dérives

Publié le 12 juillet 2021 Mis à jour le 13 juillet 2021
Date(s)

le 12 juillet 2021

Suite au dossier paru dans son journal, la rédaction de « Libération » a fait paraître vendredi soir un « droit de suite » dans lequel, il est fait mention de l'inquiétude de Sarah El Haïry, secrétaire d’Etat chargée de la jeunesse quant aux publicités incitant à parier sur les matchs de l'Euro de football avec comme « cible privilégiée », les jeunes. Le montant total des paris durant l'Euro aurait explosé. Il est question d'une somme de 700 millions d’euros de mises en France. La tranche d'âge la plus représentée chez les parieurs est celle des 18-24 ans. Pour les professionnels du soin c'est cette catégorie d’âge qui est le plus à risque d’addiction aux jeux.

Dans un courrier elle demande à l’Autorité nationale des jeux en ligne (ANJ) « d’enquêter ainsi que d’envisager des sanctions à l’encontre des plateformes dans l’illégalité ».

» Lire l’article