Les sectes aujourd’hui en France : « ça n’est plus seulement l’Eglise de scientologie ou le Temple solaire, mais beaucoup de petits groupes »

Publié le 25 février 2021 Mis à jour le 26 février 2021
Date(s)

le 26 février 2021

Une note de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) vient d’être remise au gouvernement. Elle dresse un état des lieux des nouvelles tendances de dérives sectaires, dont certaines prospèrent à la faveur de la crise sanitaire.

En 2020, la Miviludes a reçu 3 008 signalements en 2020 (contre 2 800 en 2019), dont 686 jugés sérieux.

On dénombre 500 groupes en France », précise la ministre, Marlène Schiappa dans lesquels se trouvent 140 000 personnes, dont 90 000 enfants et adolescents. Toutes les classes sociales sont concernées, mais les femmes, « plus souvent en situation de précarité ou victimes de prédations sexuelles, sont particulièrement touchées ».


» Lire l'interview