Accueil dans les CSAPA : hausse du nombre de personnes prises en charge pour une addiction sans substance

Publié le 27 août 2021 Mis à jour le 27 août 2021
Date(s)

le 27 août 2021

Un numéro de Tendances analyse l’évolution des caractéristiques des personnes prises en charge dans les CSAPA à partir des données de l’enquête annuelle RECAP et des rapports
d’activité de ces structures L’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) présente dans le numéro 146 de Tendances, les caractéristiques du public accueilli en 2019 dans les 430 Centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) répartis sur le territoire.

En 2019, les CSAPA ont accueilli un peu plus de 300 000 patients (estimation). Entre 2015 et 2019, les files actives déclarées ont augmenté de 20 000 personnes (+ 7  %).Le nombre de personnes prises en charge pour un problème d’addiction comportementale ou sans substance représente un peu moins de 4 % de l’ensemble du public des CSAPA. Cette catégorie générale regroupe en 2019 plus précisément les « jeux d’argent » (33 % de l’effectif du groupe), la « cyberaddiction » (31 %), les « troubles alimentaires légers » (20 %) et les « autres addictions sans produit » (16 %). Entre 2015 et 2019, le pourcentage de personnes prises en charge pour une addiction sans substance est passé de 2,6 % à 3,9 %. Les effectifs
restent limités relativement à ceux des autres groupes mais ont connu une progression assez rapide depuis 2015 (+ 50 %), en particulier au cours des deux dernières années (+ 17 % chaque année). La progression a été beaucoup plus forte pour les personnes ayant des problèmes de cyberaddiction dont la part dans l’ensemble des addictions sans substance
a presque doublé depuis 2015 passant de 18 % à 31 %...
 

» Télécharger le numéro 146 de Tendances