Les écrans et les jeux vidéo : quels dangers ? Interview du Dr Bruno ROCHER, membre de l'IFAC

Publié le 29 mars 2022 Mis à jour le 30 mars 2022
Date(s)

le 29 mars 2022

L’association CoReCRÉ (Collectif pour la réussite et la créativité dans la recherche pour l’éducation) a été créée pour faire avancer la recherche  sur le développement cognitif des enfants, et créer un pont entre la recherche fondamentale et l’application des résultats de celle-ci au sein de différentes institutions pédagogiques.

Elle a interviewé le Dr Bruno Rocher, psychiatre addictologue et membre de l’IFAC et posté une fiche de lecture du livre qu’il a coécrit avec le Dr Lucie Gailledrat, psychiatre : « Mon enfant est-il accro aux jeux videos ? » (2020).

 

Bruno Rocher commence par faire un « portrait-type » de l’addict aux écrans qui est un « jeune  homme (95%) qui a entre 23 et 24 ans, majoritairement au domicile parental sans autonomie de logement ni financière, célibataire (à 70%), présentant assez fréquement des comorbidités psychiatriques (troubles anxieux, dépressifs pour environ 1 patient sur 2) et utilisant l’ordinateur / les écrans / les jeux vidéo entre 8h et 15/20h par jour. « L’addiction aux jeux vidéo, comme pour les autres addictions provoque une exclusion du monde social avec une pratique intense qui doit être préservée à tout prix dans la perception du joueur ».

 

Que dirait Bruno Rocher s’il s’adressait aux adultes et aux adolescents qui ont un usage problématique des écrans ? Son message principal serait « d’essayer de prendre le recul nécessaire pour garantir la diversité des centres d’intérêt et des engagements ». « Ce n’est pas parce que les jeux en ligne sont funs, compétitifs, engageants, stimulants qu’il faut leur laisser toute la place, surtout si la vie réelle est difficile. Il faut faire attention, car l’immersion dans le jeu peut devenir un vrai paradis artificiel dont il peut s’avérer difficile de sortir ».

 

» Lire l'interview sur le site http://www.association-corecre.com/