La première recherche sur les tactilos (loteries électroniques) en Suisse romande

Publié le 28 mai 2021 Mis à jour le 28 mai 2021
Date(s)

le 28 mai 2021

Camille Robert du Groupement romand d’études des addictions (GREA) et Olivier Simon du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV)  présentent la première recherche sur les tactilos ou loteries électroniques qui sont présents depuis une vingtaine d’années uniquement en Suisse romande.

Ces machines posent problème mais jusqu’à présent cela n’avait pas été documenté. C’est ce que doit faire cette recherche pour tenter de cerner quels types de problèmes engendrent ces loteries électroniques. Cela pourrait aussi permettre à la Suisse romande de « repenser » les politiques publiques au sujet des jeux de hasard et d’argent.  

La recherche repose sur quatre volets : une revue de littérature internationale – il existe déjà des recherches sur les loteries électroniques menées dans d’autres pays -, un volet quantitatif avec l’analyse de la base de données du Centre du jeu excessif du Lausanne sur le type de demandes d’aide reçues, un volet qualitatif ses rapportant directement aux questions posées par l’utilisation des tactilos, un aperçu géospatial (lien entre emplacement des tactilos et type de population résidant à proximité).

» Voir la vidéo de C. Robert

» Voir la vidéo de O. Simon