Anorexie, boulimie, aphagie… chez les jeunes, ces troubles du comportement alimentaire explosent avec la pandémie

Publié le 17 mars 2021 Mis à jour le 17 mars 2021
Date(s)

le 17 mars 2021

Le stress et l’angoisse liés à la crise sanitaire et au premier confinement ont entraîné des troubles du comportement alimentaire en particulier chez les jeunes. 
La Fédération française Anorexie Boulimie (FFAB) a menée une enquête rapide auprès de  147 professionnels (à 80 % hospitaliers). Ils confirment une augmentation des besoins chez leurs patients, et des situations nécessitant d’emblée une hospitalisation en urgence. Il y a des cas plus sévères principalement pour l’anorexie mentale mais aussi à un moindre niveau pour la boulimie et l’hyperphagie. Les délais de prise en charge se sont allongés, contraignant certains centres à ne plus accepter de nouveaux patients. 
« Nous gérons une explosion de la demande de soins pour les TCA sur tout le territoire, avec des aggravations en raison du retard d’accès aux soins pendant le premier confinement », assure la professeure Nathalie Godart, pédopsychiatre et présidente de la FFAB.

» Voir l'article du Monde