A la une du journal Libération : « Paris sportifs : boomakers mauvais joueurs »

Publié le 7 juillet 2021 Mis à jour le 7 juillet 2021
Date(s)

le 7 juillet 2021

Ce mercredi 7 juillet, le journal Libération consacre un dossier aux paris sportifs en ligne, avec un éditorial signé Dov Alfon : « Dérives des paris en ligne : l’Etat responsable » et une interview de la présidente de l’Autorité nationale des jeux en ligne, Isabelle Falque-Pierrotin sur le fait que  « certaines publicités d’opérateurs de jeux dépassent le cadre fixé par la loi ».

Dans son éditorial, Dov Alfon se base sur l'enquête menée par le journal et qui montre que « la plupart des opérateurs de paris sportifs s’organisent pour limiter les joueurs gagnants, allant jusqu’à les empêcher de parier pour ne pas qu’ils remportent le gros lot. Les perdants sont, au contraire, incités à jouer toujours plus, quitte à s’endetter. » Libération ajoute : « l’ouverture des jeux d’argent en ligne a permis à des compagnies peu scrupuleuses d’enfoncer encore davantage une population qui ne voit aucune chance de s‘en sortir, et dont l’unique stratégie est celle d’un endettement du désespoir ...»
Dans une interview publiée, ce 7 juillet, Isabelle Falque-Pierrotin reconnaît une difficulté à encadrer des pratiques des opérateurs.

»  Lire l'éditorial
» Voir la présentation de l'interview d'Isabelle Falque-Pierrotin