Deuxième édition du baromètre des addictions Ipsos/Macif 2022 : addictions au substances, aux écrans…

Publié le 29 juin 2022 Mis à jour le 29 juin 2022
Date(s)

le 29 juin 2022

L’étude a été réalisée en ligne du 14 au 21 avril 2022 auprès de 3 500 personnes âgées de 16 à 30 ans, échantillon représentatif de la population française âgée de cette tranche d’âge (en termes de genre, d’âge, de CSP et de régions).
 

L’alcool reste la première substance consommée vient ensuite le tabac puis le cannabis. La consommation de ce dernier est stable avec un point à noter, la consommation chez les jeunes qui vivent en collocation est de 28% et a augmenté de 7 points.
 

La proportion de jeunes n’ayant jamais consommé de substances comme l’ecstasy, la MDMA, le GHB, le poppers, le protoxyde d’azote, le LSD, la cocaïne, le crack ou l’héroïne, diminue.
 

Un jeune sur dix déclare consommer ou avoir essayé l’héroïne, 6% en consomment même régulièrement. Certains profils sont sur-représentés. Les consommateurs réguliers sont davantage des hommes (9%), en agglomération parisienne (11%), de catégories professionnelles supérieures (11%).
 

Ce baromètre donne aussi les résultats de la « consommation » d’écrans. Un jeune sur deux déclare passer plus de 6 heures par jour devant les écrans. Ce chiffre est resté stable malgré le confinement. Les 16-24 ans sont plus nombreux à passer du temps devant les écrans et 48% des personnes en recherche d’emploi y passent 6 heures ou plus par jour contre 45% des jeunes encore en études ou vivant chez leurs parents.

 

» En savoir plus